Créer un site internet

En mémoire de tous ceux qui sont tombés

En complément aux travaux d'élèves voici quelques un des MAM du canton de Roye (pour mémoire sur 33 communes le composant, 2 ne possédent pas de monument de ce type les guerres ayant épargné leurs populations respectives, il s 'agit des villages de Armancourt et Dancourt-Popincourt).

Photos S. Pinard, 14-18 en Somme

BALATRE

Un momument de facture très classique, un obélisque, un coq et la croix de guerre.

 

BERNAVILLE Marcel, MPF, né le 06/09/1891 à Barleux. C'est le 06/10/1916, dans les rangs du 2ème RMZT, lors de terribles combats livrés à Massiges  pour s'emparer de la tranchée de Lubeck que Bernaville Marcel donna sa vie à la Patrie au cours d'une oépration qui coûta la vie à 8 officiers et 128 hommes de troupes de son unité.

BOUCHER Henri, MPF, né le 26/08/1881 à Balâtre. Blessé au combat, dans les rangs du 120ème RI, il devait décéder dans un hôpital de Clermont Ferrand le 10/10/1914.

BOUCHER Louis, MPF,  né le 21/11/1879 à Balâtre devait lui trouver la mort au sein du 269ème RI à Douamont le 21/03/1916 lors de la sanglante bataille de Verdun.

FOURNIER Moïse, MPF, né le 17/08/1890. Incorporé au 1er RMZ, ild evait disparaître le 29/11/1914 à Roclincourt.

SCHICKEL GOUGOLTZ Roger, MPF, né le 30/09/1894 à Cannes, il sert comme maréchal des logis au 3ème Hussards. Le régiment parti tôt de Vandelicourt  le 14/09/1914 reconnait les avants de la division à laquelle il appartient  en direction de Lassigny (Oise)  où il livre une escarmouche vers 8h du matin. Continuant de progresser il est dans le secteur de Champien-Balâtre vers 14h30 où il se bat à nouveau. A cette occasion, le Maréchal des Logis GOUGLOTZ participe à une reconnaissance qui lui sera fatal, il est en effet tué au combat à Biarre ce 14/09/1914. Il repose aujourdh'ui à la NN d'Hattencourt (80).

Tombe du MDL Gougoltz à la nécropole nationale d'Hattencourt.

A noter sur le MAM le nom de BOYENVAL Louis non reconnu MPF bien que décédé le 16/11/1914 suite à une maladie contracté en service.

 

BIARRE

 

CLEUET Gaston, MPF, né le 28/03/1892 à Biarre, incorporé à la 2ème SCOA il y contracte une maladie dont il mourra le 03/04/1918.

DEMAY Benjamin Gabriel, MPF, né le 16/09/1888 à Biarre, incorporé au 67ème RI il prend part aux opérations menées par cette unité aux Eparges le 20  février 1915 lors d'une attaque lancée à 3 reprises contre les positions ennemies partiellement prises puis évacuées. C'est ce 20/02 que Benjamin est tué au combat..

DEMAY Louis, MPF, né le 26/10/1893 à Biarre. Portant l'uniforme du 9ème RZ, Louis sera blessé et décédera des suites de ses blessures le 07/09/1918.

FROISSARD Raymond, MPF, né le 20/02/1891 à Voyennes. Incorporé au 51ème RI, il meurt dans un hôpital militaire de Vittel le 21/07/1915 des suites de blessures reçues au combat.

LELEU Edouard, MPF, né le 04/07/1891 à Lihons. Incorporé au 18ème BCP, il y trouve la mort lors des combats de La Harazée le 16/10/1914.

NORMAND Joseph, MPF, né le 07/05/1892 à Biarre. C'est à Mont Saint Quentin à quelques kilomètres du village qui le vit naître que le cavalier Normand du 23ème Dragons devait tomber au combat le 29/09/1914.

SERET Gaston, MPF, né le 03/08/1878. Déjà âgé de 36 ans à l'entrée en guerre, c'est tout naturellement que Gaston Seret rejoint le 16ème RIT dans les rangs duquel il trouve la mort lors des combats de l'Yser, en Belgique, le 11/11/1914 à Lombaertzyde.

 

BILLANCOURT

 

DHILLY Eugène, MPF, né le 15/07/1888 à Billancourt. Tombé le 16/10/1917 à Verdun dans les rangs du 129ème RA.

PECHAIN Georges, MPF, né le 30/12/1889 à Billancourt. C'est sous l'uniforme du 67ème RI qu'il meurt en captivité de maladie à Mayence.

BONVARLEST Alphonse, LOUVET Maurcice, DEVILLERS Emile, pas de fiche SGA, rien n'indique qu'ils 'agisse de soldats ou de victimes civiles. Le "mystère" est entier...

 

CRESSY-OMENCOURT

Facture classique reprenant des symboles forts: la croix de guerre, les lauriers du vainqueur, l'épée du preux et bien sur les couleurs nationales.

 

BAILLON Florimont, MPF, né le 26/08/1887 à Cressy-Omencourt. Le 24/09/1914, le 67ème RI est lancé à l'attaque des positions allemandes de Mouilly Saint Rémy. Commencée à 4h30, l'attaque se heurte très vite à une forte résistance allemande. Résistance suffisamment forte et efficace pour qu'à 7h30 les unités au contact de l'ennemi reçoivent l'ordre de décrocher sur la tranchée de Calonne depuis laquelle le régiment fait mouvement vers la vallée D'Amblonville. Durant toute la journée, l'ennemi se montre accrocheur même s'il ne lance pas d'attaque. Ce 24/09, de très nombreux soldats du 67 dont Baillon trouvent la mort.

DAMELICOURT Oscar, MPF, né le 16/12/1895 à Marche-Allouarde, incorporé au 21ème RI il est  mortellement blessé à Notre Dame de Lorette le 14/06/1915.

GORET Maurice, MPF, né le 14/04/1892 à Cressy-Omencourt. Soldat au 245ème RI, il est tué le 07/09/1917 au bois de la Chaume à Verdun.

LALAU Alfred, MPF, né le 08/02/1879 à Cressy-Omencourt. Territorial au 16 RIT, Alfred est porté disparu le 03/10/1914 à Courcelles le Comte suite à de très violents tirs d'artillerie allemands sur sur le village où cantonne son régiment.

CHATELAIN Joseph, MPF, né le 10/01/1893 à Rethonvillers. Soldat du 166ème RI, il est porté disparu le 08/04/1915 à Marcheville.

BORE Félix, MPF, né le 18/05/1883 à Cressy-Omencourt. Adjudant au 120ème RI, il prend part aux combats du 06/09/1916 autour de Berny en Santerre qui visent à s'emparer de positions ennemies solidement organisées. A 15h, la tranchée de Berny est enlevé de vive lutte, de là le 120 pénétre dans le village même de Berny. Sous le feu très nourri des mitrailleuses ennemies, les Français doivent se reformer sur la lisière Nord-Est du village. A 20h, la situation reste difficile pour les Français, l'ennemi tient solidement Berny et ses abords depuis lesquels il entretient des feux soutenus sur nos unités. Durant cette journée, le 120 enregistre des pertes sensibles dont l'adjudant Boré qui y trouve la mort.

 

MARCHE-ALLOUARDE

Un monument particulièrement humble, pour ne pas dire décrépit, pour des hommes qui ont donné leur vie... Triste spectacle...

 

CHATELAIN Ismael, MPF, né le 14/05/1889 à Douilly. C'est à Eclaron qu'il meurt le 13/09/1914 des suites de blessures reçues dans les rangs du 128ème RI.

COPPE Camille, MPF, né le 02/11/1890 à Hyencourt le Petit. Soldat au 120ème Ri il meurt de ses blessures le 03/11/1914 au bois de la Gruerie.

DESCHAMPS Jean, MPF, né le 22/02/1891 à Marche-Allouarde. Il sert comme soldat au 44ème RI, il sera mortellement blessé le 01/11/1915 à la Croix en Champagne.

JOSSE Sainte-Marie ???

ETALON

A noter l'utilisation de l'image des premières croix de bois portant cocarde.

 

BERNARD André, MPF, né le 23/07/1893 à Etalon. Soldat au 128ème RI il tombera lors des combats pour reprendre Servon à l'ennemi le 15/09/1914.

BOCQUET Georges, MPF, né le 27/11/1892 à Etalon. C'est également à Servon le 15/09/1914 que fut tué le soldat Bocquet du 72ème RI. Ce jour-là, les combats vont faire rage dès 1h du matin. De violents tirs d'artillerie visent le village et ses abords où le Génie français s'affaire à creuser des tranchées sous la protection d'une comapgnie du 72ème. Pendant toute la matinée l'artillerie teutonne intensifie ses feux , à 12h l'ennemi s'infiltre par l'Est de Servon. Malgré de nombreux efforts et des pertes sévères, les Français ne peuvent repousser l'ennemi.

BOYARD Paul, MPF, né le 02/04/1888 à Etalon. Adjudant au 120ème RI, il tombe au combat au bois de la Gruerie le 22/11/1914. Ce jour là, les Allemands faisaient preuve d'une grande acitivité à proximité des tranchées françaises  les bombardant de torpilles et de grenades. Par endroit, ils sont à moins de trois mètres des lignes tenues par les troupes françaises. Vers 9 h, ils s'emparent de la position tenue par la 9ème compagnie, de nombreuses tentatives pour reconquérir cette portion de tranchée coûtent la vie à de nombreux officiers (capitaine Vallée, chef de bataillon Moreau) et soldats. Pire, l'ennemi pousse son avantage et gagne du terrain avant d'être enfin stoppé par les hommes du 120 dont les lignes sont toutefois percées à al jonction des 9ème et 12ème compagnies. A 16h30, le Lieutenant-Colonel commandant le 120 ordonne de se retrancher sur la 2ème ligne. Les opérations ont occasionné la perte de 23 tués (dont le soldat Boyard), 50 blessés et 147 disparus.

CRETOT Georges, MPF, né le 03/07/1891 à Etalon, il tombe pendant la bataille de Verdun le 08/06/1916.

DALLONGEVILLE Abel, MPF, né le 14/12/1891 à Etalon. Soldat au 119ème RI, il est mortellement blessé et meurt le 19/10/1916.

DELETTRE Charles, André, Georges, MPF, né le 14/07/1893 à Berry au Bac. Caporal au 151ème Ri, il tombe loin des siens en Belgique le 13/12/1914 à la briquetterie de Zillebecke. Ce jour-là le JMO enregistre 4 tués , 2 blessés et 5 disparus mais le soldat Delettre n'est mentionné dans aucune de ces catégories?

LEMPEREUR Alfred, MPF, né le 03/10/1882 à Etalon. Lui aussi tombe en Belgique le 09/11/1914 dans les rangs du 1er RZ.

NUNC Eudimir, MPF, né le 20/02/1877 à Etalon. Il fait partie des nombreux territoriaux du 16ème RIT tués lors du bombardement allemand sur Courcelles le Comte le 03/10/194.

POUSSIN Clément, MPF né le 30/06/1887 à Curchy. Incorporé au 102ème RI il y trouve la mort le 25/09/1915 à Auberive sur Suippes. Bien engagée, l'opération cotnre Auberive visait à s'emparer du point fortifié allemand de Vaudesincourt échouera finalement coûtant au 67ème la perte de 22 officiers et 651 soldats tués, blessés ou portés disparus.

VIMEUX Gaston, MPF, né le 31/01/1891 à Etalon. Soldat au 1er RAL,  il meurt des suites de ses blessures le 19/08/1915.

BILGER Octave, DEMULLE Fernand, GOMBART Charles ???

 

 

"Ecoutez la clameur qui sort de l'hécatombe. Peuples, soyez unis! Hommes, soyez humains!"

 

"NE JAMAIS OUBLIER, TOUJOURS SE SOUVENIR"

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site